fbpx
Sélectionner une page

Growth Hacker Marketing de Ryan Holiday un livre pour comprendre comment Facebook, Twitter, Dropbox… sont devenus des géants

Avez-vous déjà entendu les termes “growth hacking” ou “growth hacker” ?

Ryan Holiday, marketeur américain et auteur du bestseller Croyez-moi, je vous mens : Confessions d’un manipulateur des médias qui a travaillé avec des auteurs de bestsellers comme Tim Ferriss et Tony Robbins, prouve dans son livre “Growth Hacker Marketing” que ce ne sont pas juste des termes anglais à la mode depuis quelques années.

Des startups qui sont devenus des géants comme Facebook, Dropbox, Twitter et Airbnb ont connu une croissance incroyable grâce à ce qu’on appelle le growth hacking.

Pour mieux comprendre ce livre, il faut commencer par connaître les définitions de growth hacking et growth hacker.

Définition du growth hacking et growth hacker ?

Le terme growth hacking a été inventé par Sean Ellis est à l’origine du programme de recommandation de Dropbox qui a permis d’acquérir des millions de nouveaux utilisateurs. Sean Ellis a utilisé pour la première fois le terme en 2010 dans son blog Startup Marketing mais voici comment Ryan Holiday le définit dans son livre :

le growth hacking est une stratégie business qui consiste à rejeter les règles du jeu du marketing traditionnel et le remplacer par des techniques d’acquisition de clients qui sont testables, traçables et évolutives. Ces outils sont les e-mails, les publicités payées au clic, les blogs et les API de plate-forme plutôt que les spots publicitaires, la publicité et l’argent. Alors que le marketing traditionnel s’intéresse à des notions vagues comme le “branding” et la “présence à l’esprit” (notoriété), les growth hackers recherchent sans relâche les utilisateurs et la croissance et quand ils le font bien, ces utilisateurs engendrent plus d’utilisateurs, qui engendrent plus d’utilisateurs.

Traduction personnelle de l’anglais : growth hacking is business strategy that throws out the playbook of traditional marketing and replaces it with customer acquisition techniques that are testable, trackable, and scalable. Its tools are e-mails, pay-per-click ads, blogs, and platform APIs instead of commercials, publicity, and money. While traditional marketing chases vague notions like “branding” and “mind share”, growth hackers relentlessly pursue users and growth and when they do it right, those users beget more users, who beget more users.

Le growth hacking est donc une stratégie qui a fait naître un nouveau métier, le growth hacker :

un growth hacker est un employé avec une mission simple : faire croître l’entreprise par tous les moyens possibles. Ce rôle, selon Andrew Chen et de nombreux pionniers de la Silicon Valley, a remplacé celui de directeur marketing. La tâche principale des growth hackers est d’intégrer de grandes idées de marketing dans le produit pendant le processus de développement. Les growth hackers ont souvent une formation en programmation, mais ce n’est pas nécessaire. Les growth hackers sont des pros qui émettent des hypothèses, testent et font des itérations avec différentes versions de leurs produits.

Traduction personnelle de l’anglais : a Growth hacker is an employee with a simple job : growing the business by any means possible. This role, according to Andrew Chen and many Silicon Valley pioneers, has come tu supplant the typical VP of marketing. Growth hackers’ main task is to build great marketing ideas into the product during the development process. Growth hackers often have a programming background, but it’s not required. Growth hackers are pros at hypothesizing, testing, and iterating different versions of their products.

Comme on peut le voir dans ces définitions et dans le livre, le growth hacking permet aujourd’hui à des startups, des petites entreprises, des solopreneurs, des consultants et des freelances de faire croitre leur business sans disposer d’un gros budget publicité.

Le focus du growth hacking et du growth hacker est la croissance de l’entreprise. Comment y arriver ? En testant sans cesse, en apprenant toujours et améliorant en permanence le produit et le marketing grâce à des indicateurs de performance tels que l’acquisition d’utilisateurs et le chiffre d’affaires plutôt que des notions vagues comme le branding ou la notoriété.

Etapes pour devenir growth hacker ou faire du growth hacking ?

Ryan Holiday nous propose 4 étapes :

1. Se focaliser sur l’adéquation du produit au marché

“Tu sais quelle est la pire décision marketing que tu puisses prendre ? Aller sur le marché avec un produit dont personne ne veut ou dont personne n’a besoin.” Ryan Holiday

L’objectif ici est d’entrer en contact avec le marché avant et pendant la phase de conception du produit. Cela permet de s’assurer qu’il répond aux problèmes d’un groupe cible défini et de l’améliorer afin qu’il puisse être acheté et avoir tout de suite des retours positifs.

2. Trouver votre hack (astuce) de croissance

Une fois que vous avez un produit qui répond aux problèmes d’un marché, il faut trouver un moyen de trouver facilement les premiers utilisateurs prêts à tester le produit.

3. Devenir viral

Si votre produit satisfait les premiers utilisateurs, il faut transformer les clients en ambassadeurs par exemple avec des récompenses.

“La viralité n’est pas de la chance. Ce n’est pas de la magie. Et ce n’est pas un hasard. Il y a une science qui explique pourquoi les gens parlent et partagent. Une recette. Une formule.” Jonah Berger

4. Retenir et optimiser

Enfin, le growth hacking va retenir les utilisateurs et faire en sorte qu’ils en parlent toujours plus autour d’eux en optimisant sans cesse le produit.

Ce que je retiens ?

Le livre de Ryan Holiday est un petit guide pour le growth hacker qui insiste sur le fait que le growth hacking est plus un état d’esprit qu’une boîte à outils mais il donne quand même des étapes et des outils essentiels. Du développement produit au marketing viral en passant par la fidélisation des clients… tout est expliqué de manière synthétique dans le livre.

Je retiens que :

  • Le growth hacking est un état d’esprit
  • Tout marketeur, entrepreneur aujourd’hui doit développer cet état d’esprit
  • Les pratiques et astuces changent mais des concepts clés sont toujours valables (produit adapté au marché, viralité, optimisation)
  • Le growth hacking mélange développement de produit, analyse de données et marketing
  • Le développement du produit et le marketing sont deux éléments qui étaient autrefois séparés mais qui aujourd’hui sont la clé pour connaître une croissance rapide et durable
  • Entrer toujours en contact avec le marché avant et pendant la conception du produit

Pourquoi je recommande “Growth Hacker Marketing” de Ryan Holiday”?

Le livre “Growth Hacker Marketing” est construit sur l’expérience de Ryan Holiday et sur des interviews avec des growth hackers. Il est intéressant à lire parce qu’il permet d’avoir rapidement une vision d’ensemble du métier de growth hacker et du growth hacking. Ce sont juste environ 80 pages à lire.

Je le conseille à tout entrepreneur, marketeur et freelance qui veut comprendre comment Facebook, Twitter, Dropbox, Airbnb… sont devenus des géants sans dépenser de l’argent en marketing traditionnel.

Ce livre enterre le marketing traditionnel…  

Disponible en : livre papier | ebook

N’hésitez pas à lire “Le Growth Hacking – 8 semaines pour doubler le nombre de vos prospects” en français de Frédéric Canevet et Grégoire Gambatto qui vous permettra d’approfondir encore plus le sujet.

Previous

Next

M

Hello. How are you?

SAMPLE POPUP

Built with Divi Builder.

Email Address

your@gmail.com

OUR OFFICE

101 Mark Boulevard St,
10040, New York,
United States.

sit Curabitur facilisis Praesent libero commodo leo efficitur. suscipit pulvinar ut
Testez gratuitement la formation "Créez un site web efficace"

Testez gratuitement la formation "Créez un site web efficace"

Saisissez votre prénom et votre e-mail pour recevoir des vidéos de la formation gratuitement dès son lancement

Consultez vos e-mails et répondez au premier e-mail. Regardez vos spams et l'onglet promotions si vous ne l'avez pas reçu dans votre onglet principal. Merci.